Guide 2024 : Choisir son statut d'auto-entrepreneur
Devenir auto entrepreneur

Guide 2024 : Choisir son statut d'auto-entrepreneur

Découvrez les nuances du statut d'auto-entrepreneur et explorez les divers types d'entreprises pour choisir le mieux adapté à votre projet.

Le 21/03/2024 par Doriane D.

En 2024, l’univers de l’auto-entrepreneuriat reste un choix judicieux pour ceux qui cherchent à se lancer dans une activité indépendante. Toutefois, avec la diversité des statuts et des régimes fiscaux, faire un choix éclairé peut s’avérer déconcertant. Dans cet article, nous vous guiderons pour choisir le meilleur type d'entreprise auto-entrepreneur adapté à vos besoins spécifiques.

Nous aborderons les spécificités des différentes activités en auto-entreprise, vous permettant ainsi de comprendre les nuances qui pourraient influencer votre décision. Ensuite, nous explorerons les différents régimes fiscaux, pour vous aider à choisir celui qui correspond le mieux à votre situation financière et à vos objectifs à long terme.

Enfin, nous vous accompagnerons à travers les étapes essentielles pour créer votre auto-entreprise, tout en mettant l'accent sur les erreurs courantes à éviter. Que vous soyez un novice dans le monde de l'auto-entrepreneuriat ou que vous cherchiez à optimiser votre situation actuelle, ce guide est fait pour vous. Alors, prêt à démarrer votre voyage entrepreneurial ?

Comprendre les spécificités des différentes activités en auto-entreprise

Comprendre les spécificités des différentes activités en auto-entreprise est primordial pour faire le bon choix et optimiser son activité. En effet, chaque type d'activité a des caractéristiques distinctes et est soumis à des réglementations spécifiques.

Les activités autorisées

En auto-entreprise, vous avez la possibilité d'exercer des activités artisanales, commerciales ou libérales non réglementées. Les activités artisanales, impliquant la fabrication, la transformation ou la réparation de produits, nécessitent une qualification professionnelle et une immatriculation au répertoire des métiers. Les activités commerciales, quant à elles, englobent l'achat et la revente de biens, la vente de services ainsi que la location de biens et de services. Enfin, les activités libérales regroupent les prestations de services, pour lesquelles un diplôme ou une qualification professionnelle peut être requis.

Les activités exclues

Certaines activités ne sont pas autorisées en auto-entreprise. Il s'agit notamment des activités agricoles, des activités libérales réglementées, des artistes et auteurs sous statut spécifique, et des activités immobilières relevant de la TVA immobilière.

Le choix de l'activité principale

Il est possible d'exercer plusieurs activités au sein d'une même auto-entreprise. Néanmoins, il est important de bien définir son activité principale, généralement celle qui génère le plus de revenus, car elle détermine le régime fiscal applicable et influence le plafond de chiffre d'affaires à respecter.

Le régime fiscal

En fonction de l'activité exercée, vous pouvez être soumis à l'impôt sur le bénéfice des sociétés (BIC) pour les activités commerciales et artisanales, ou au bénéfice non commercial (BNC) pour les professions libérales.

En somme, comprendre les spécificités des différentes activités en auto-entreprise est une étape cruciale pour faire le meilleur choix pour votre entreprise. Il est donc essentiel de bien se renseigner et de prendre en compte tous ces éléments avant de se lancer.

Choisir le régime fiscal adapté à son auto-entreprise

En tant qu'auto-entrepreneur, choisir le régime fiscal adapté à votre activité est essentiel pour optimiser votre rentabilité et conformité fiscale. Les auto-entrepreneurs peuvent choisir entre deux régimes fiscaux principaux : le régime micro-BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et le régime micro-BNC (Bénéfices Non Commerciaux).

Micro-BIC ou Micro-BNC : Une question d'activité

Le choix du régime fiscal dépendra principalement de la nature de votre activité. Les activités d'achat et de vente, de fourniture de logement ou de nourriture, ainsi que les prestations de services commerciales et artisanales sont généralement soumises au régime micro-BIC. Les professions libérales et autres professions non commerciales relèvent quant à elles du régime micro-BNC.

Des plafonds de chiffre d'affaires à respecter

Chaque régime fiscal possède ses propres plafonds de chiffre d'affaires annuel. Pour les activités relevant du régime micro-BIC, le plafond est de 188 700 euros, tandis que pour les régimes micro-BNC, il est de 77 700 euros.

Des abattements forfaitaires spécifiques

Le régime micro-BIC offre un abattement forfaitaire de 71% ou 50% sur le chiffre d'affaires hors taxes, tandis que le régime micro-BNC propose un abattement de 34%. Ces abattements sont destinés à couvrir vos charges et frais professionnels.

Taux de cotisations sociales et options d'imposition

Les taux de cotisations sociales varient également entre les deux régimes : 12,3% pour les activités relevant du micro-BIC et 21,2% pour les prestations de services BIC et les activités en micro-BNC. Vous avez également la possibilité d'opter pour le régime réel simplifié d'imposition en micro-BIC ou le régime de la déclaration contrôlée en micro-BNC.

En conclusion, le choix du régime fiscal en auto-entreprise dépend de l'activité exercée, du chiffre d'affaires généré, des charges et frais professionnels ainsi que des taux de cotisations sociales. Il est donc important de bien se renseigner avant de faire son choix pour optimiser sa fiscalité.

Les étapes pour créer son auto-entreprise et les erreurs à éviter

Créer une auto-entreprise en 2024 est une aventure excitante, mais aussi semée d'embûches. Suivez ces étapes et évitez les erreurs courantes pour naviguer en toute sécurité dans le monde de l'entrepreneuriat.

Étapes de création de votre auto-entreprise

La première étape est de définir votre activité. Est-ce artisanale, commerciale ou libérale ? Vous devez ensuite décider du régime fiscal adapté à votre entreprise : micro-BIC ou micro-BNC, en fonction de la nature de votre activité.

Une fois votre activité définie, vous devez effectuer les formalités de création en ligne. Cette procédure est gratuite et relativement simple. Cependant, il est important de connaître votre catégorie d'activité pour remplir correctement le formulaire. Cette information affectera vos cotisations sociales, vos plafonds de chiffre d'affaires et votre impôt sur le revenu.

Après ces étapes, il est temps de plonger dans le vif du sujet : commencer à travailler et à générer des revenus.

Erreurs à éviter

La plus grande erreur que font les auto-entrepreneurs est de ne pas comprendre leur statut. La micro-entreprise n'est pas un statut juridique à part entière, mais un régime fiscal. Il est également essentiel de savoir que vous ne pouvez détenir qu'une seule auto-entreprise à la fois, même si vous pouvez exercer plusieurs activités au sein de celle-ci.

Une autre erreur courante est de dépasser les plafonds de chiffre d'affaires sans être préparé à changer de régime fiscal. En 2024, les plafonds sont de 188 700 euros pour les BIC et de 77 700 euros pour les BNC. Dépasser ces seuils sans planification peut avoir des conséquences fiscales importantes.

Enfin, ne négligez pas les formations en ligne sur la micro-entreprise. Elles peuvent vous aider à éviter des erreurs coûteuses et à maximiser le potentiel de votre entreprise.

En résumé, une bonne compréhension du statut d'auto-entrepreneur et une planification minutieuse sont essentielles pour créer et gérer avec succès votre auto-entreprise.

En conclusion, le choix d'un statut d'auto-entrepreneur n'est pas une démarche à prendre à la légère. Il est essentiel de bien comprendre les spécificités des différents types d'entreprise auto entrepreneur pour choisir celui qui correspond le mieux à votre activité et à vos objectifs. Le régime fiscal approprié doit également être sélectionné avec soin pour optimiser la gestion de votre entreprise. Enfin, le processus de création de votre auto-entreprise doit être abordé avec précaution afin d'éviter les erreurs courantes.

Prenez le temps de vous informer, de vous former et de vous préparer pour faire le bon choix. Votre réussite en tant qu'auto-entrepreneur dépend en grande partie de ces premières décisions. N'oubliez pas que vous pouvez toujours demander conseil à des professionnels ou à des personnes qui ont déjà franchi le pas. Votre aventure entrepreneuriale commence ici, avec le choix éclairé du statut qui vous convient le mieux.

Guide 2024 : Choisir son statut d'auto-entrepreneur

Crédits photo : Shutterstock / M. Blanchard

photo auteur

Doriane D.

Je m'appelle Doriane et je suis rédactrice d'articles de blog sur les auto-entrepreneurs et les freelances. Si vous êtes un auto-entrepreneur ou un freelance à la recherche des meilleurs conseils, je suis votre personne !
Autres articles
Déclaration de chiffre d'affaires d'auto-entrepreneur : quelle déclaration choisir ?
Déclaration de chiffre d'affaires d'auto-entrepreneur : quelle déclaration choisir ?

La déclaration de chiffre d'affaires est une étape essentielle dans la gestion de votre activité d'auto-entrepreneur. Elle vous permet de déclarer vos revenus et de calculer vos cotisations sociales et...

Le 26/04/2022 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Auto entreprise : comment se créer une clientèle ?
Auto entreprise : comment se créer une clientèle ?

Le statut d'auto entrepreneur est de plus en plus prisé par les indépendants, mais trouver des clients reste une étape cruciale pour assurer le succès de sa micro entreprise. Comment...

Le 20/06/2022 dans Développer mon activité par Sophie L.
Comment bien choisir sa mutuelle en auto-entreprise ?
Comment bien choisir sa mutuelle en auto-entreprise ?

Le statut d'auto-entrepreneur offre de nombreuses possibilités pour ceux qui souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat. Cependant, il est important de bien se renseigner sur les différentes obligations et protections sociales...

Le 12/02/2022 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Comment être fonctionnaire en disponibilité et micro-entrepreneur ?
Comment être fonctionnaire en disponibilité et micro-entrepreneur ?

En tant qu'auto-entrepreneur, il est possible de cumuler plusieurs activités et sources de revenus. Si vous êtes fonctionnaire en disponibilité, vous pouvez également choisir de créer votre propre entreprise en...

Le 22/04/2022 dans Devenir auto entrepreneur par Alex D.
Qu'est-ce que le SPI pour les micro entrepreneurs ?
Qu'est-ce que le SPI pour les micro entrepreneurs ?

le stage de préparation à l'installation : qui peut le faire ? Comment ça se passe ?

Le 09/09/2022 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Comment changer d'activité sur son auto entreprise ?
Comment changer d'activité sur son auto entreprise ?

Le statut d'auto-entrepreneur est de plus en plus populaire auprès des indépendants, des indépendants et des freelances qui souhaitent lancer leur propre entreprise de manière simple et flexible. Cependant, il...

Le 02/08/2022 dans Découvrir le statut par Sophie L.
Focus sur la déclaration URSSAF auto entrepreneur
Focus sur la déclaration URSSAF auto entrepreneur

La déclaration URSSAF est une étape importante pour tous les autoentrepreneurs, quel que soit leur statut. Elle vous permet de déclarer votre chiffre d'affaires et de payer vos cotisations sociales...

Le 06/10/2022 dans Devenir auto entrepreneur par Sophie L.
Auto entreprise : quitter la sécurité sociale, est-ce une bonne idée ?
Auto entreprise : quitter la sécurité sociale, est-ce une bonne idée ?

Le passage à l'auto-entreprise peut être tentant pour de nombreux indépendants, mais est-ce vraiment une bonne idée de quitter la sécurité sociale pour se mettre en micro-entreprise ? Cette question...

Le 20/04/2022 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Pourquoi devenir micro-entrepreneur à 50 ans ?
Pourquoi devenir micro-entrepreneur à 50 ans ?

Le statut de micro-entrepreneur est une solution de plus en plus plébiscitée par les travailleurs indépendants et les freelances. Il offre de nombreux avantages pour ceux qui souhaitent lancer leur...

Le 27/01/2022 dans Devenir auto entrepreneur par Paul V.
Où faire sa déclaration de chiffres d'affaires lorsque l'on a une micro-entreprise ?
Où faire sa déclaration de chiffres d'affaires lorsque l'on a une micro-entreprise ?

La déclaration de chiffre d'affaires est un point crucial pour tous les auto-entrepreneurs. En effet, cette déclaration permet de déterminer les cotisations sociales et fiscales auxquelles vous serez soumis et...

Le 29/05/2022 dans Découvrir le statut par Paul V.