EURL ou Auto-Entrepreneur : Lequel choisir ?
Découvrir le statut

EURL ou Auto-Entrepreneur : Lequel choisir ?

Découvrez les avantages et inconvénients de l'EURL et du statut auto-entrepreneur. Guide complet pour choisir la structure juridique adaptée à votre projet.

Le 18/10/2023 par Paul V.

Vous êtes entrepreneur et vous vous demandez quelle structure juridique choisir pour votre entreprise ? Deux options se présentent à vous : l'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) et le statut d'auto-entrepreneur. Chacun présente des avantages et des inconvénients qu'il est essentiel de comprendre avant de faire votre choix.

Dans cet article, nous vous proposons une analyse détaillée des différences fondamentales entre ces deux statuts, un aperçu de leurs avantages et inconvénients respectifs, ainsi qu'une comparaison de leurs régimes fiscaux. Nous aborderons également comment votre projet d'entreprise peut influencer votre choix entre l'EURL et l'auto-entrepreneur. Enfin, nous vous proposerons des cas pratiques pour vous aider à déterminer quand opter pour l'EURL ou l'auto-entrepreneur.

Que vous soyez un entrepreneur en devenir ou un entrepreneur confirmé cherchant à optimiser la structure de votre entreprise, cet article vous fournira les informations nécessaires pour faire un choix éclairé entre l'EURL et l'auto-entrepreneur.

Différentes formes juridiques pour votre entreprise

Comprendre les différences fondamentales entre l'EURL et l'auto-entrepreneur

Avant de choisir entre l'EURL ou l'auto-entrepreneur, il est essentiel de comprendre les différences fondamentales qui existent entre ces deux statuts juridiques.

Structure juridique

L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est une forme d'entreprise individuelle qui présente une structure juridique distincte de celle de son propriétaire. Cela signifie que l'entreprise a une personnalité juridique propre, ce qui limite la responsabilité de l'entrepreneur aux seuls apports réalisés dans l'entreprise.

En revanche, le statut d'auto-entrepreneur, officiellement appelé micro-entrepreneur, est une forme simplifiée d'entreprise individuelle. Dans ce cas, l'entreprise et l'entrepreneur ne font qu'un d'un point de vue juridique. L'entrepreneur est donc personnellement responsable des dettes de l'entreprise.

Modalités de création

La création d'une EURL est plus complexe et coûteuse que celle d'une auto-entreprise. Elle nécessite la rédaction de statuts, un dépôt de capital social et une immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. En revanche, la création d'une auto-entreprise est rapide, simple et gratuite, et peut se faire entièrement en ligne.

Régime fiscal

Enfin, l'EURL et l'auto-entrepreneur ont des régimes fiscaux différents. L'EURL est soumise à l'impôt sur les sociétés ou à l'impôt sur le revenu, selon le choix de l'entrepreneur, tandis que l'auto-entrepreneur est soumis au régime micro-fiscal, qui permet de bénéficier de charges sociales et fiscales allégées.

En conclusion, le choix entre l'EURL ou l'auto-entrepreneur dépend essentiellement de la situation personnelle de l'entrepreneur, de la nature de son activité et de ses perspectives de développement.

Analyse des avantages et inconvénients de l'EURL

L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) offre plusieurs avantages indéniables pour l'entrepreneur. Tout d'abord, elle permet la séparation des patrimoines personnel et professionnel, une sécurité qui protège les biens personnels de l'entrepreneur en cas de faillite. Par ailleurs, l'EURL permet une crédibilité renforcée vis-à-vis des partenaires et clients grâce à son statut de société. De plus, elle offre une grande liberté en matière de gestion et de rémunération, l'associé unique étant libre de se verser des dividendes.

Cependant, l'EURL présente aussi des inconvénients. Elle implique des coûts de création et de gestion plus élevés que le statut d'auto-entrepreneur. De plus, l'entrepreneur doit respecter des obligations comptables et juridiques plus contraignantes, comme la tenue d'une comptabilité annuelle et la rédaction de statuts. L'EURL peut également engendrer une imposition plus élevée en cas de bénéfices importants, du fait de la double imposition sur les sociétés et les dividendes.

Il est aussi important de souligner que le régime social de l'associé unique d'une EURL diffère de celui de l'auto-entrepreneur. En effet, l'associé est assimilé salarié et doit donc cotiser au régime général de la Sécurité Sociale, ce qui peut représenter un coût plus élevé que les cotisations du régime de l'auto-entrepreneur.

En conclusion, si l'EURL offre une structure solide et rassurante pour développer une activité, elle demande également une gestion rigoureuse et implique des coûts et obligations non négligeables. Choisir entre EURL et auto-entrepreneur dépend donc du projet, des objectifs et des moyens de l'entrepreneur.

Analyse des avantages et inconvénients de l'auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur, officiellement appelé micro-entrepreneur depuis 2016, présente de nombreux avantages qui expliquent son succès. Tout d'abord, sa création est simplifiée et gratuite. Il n'y a pas de capital à apporter et les démarches administratives sont allégées. De plus, l'auto-entrepreneur bénéficie d'un régime fiscal avantageux avec le prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu, calculé sur le chiffre d'affaires et non sur le bénéfice. Il est également soumis à un régime social simplifié, calculé lui aussi sur le chiffre d'affaires.

Ensuite, l'auto-entrepreneur peut cumuler son activité avec une autre, qu'elle soit salariée, retraitée ou étudiante. C'est donc une bonne solution pour tester un projet entrepreneurial, sans prendre trop de risques financiers. De plus, en cas de cessation d'activité, les démarches sont simples et sans coût.

Cependant, le statut d'auto-entrepreneur présente aussi des inconvénients. Le premier est la limitation du chiffre d'affaires. En effet, pour bénéficier de ce statut, il ne faut pas dépasser un certain seuil annuel, qui varie en fonction de l'activité exercée. Au-delà de ce seuil, l'auto-entrepreneur perd son statut et bascule dans un régime fiscal et social plus classique.

Ensuite, l'auto-entrepreneur a des difficultés à obtenir des financements. Les banques sont souvent réticentes à prêter de l'argent à ce type de structure, en raison de la précarité du statut et de l'absence de garanties. De plus, l'auto-entrepreneur ne peut pas déduire ses charges de son chiffre d'affaires, ce qui peut être un frein pour les activités nécessitant des investissements importants.

Enfin, l'auto-entrepreneur ne bénéficie pas de la même protection sociale qu'un salarié. En particulier, ses droits à la retraite sont moins avantageux. Il doit donc prévoir une protection complémentaire pour pallier ces lacunes.

L'EURL et l'auto-entrepreneur : comparaison des régimes fiscaux

Lorsqu'on parle de l'EURL et de l'auto-entrepreneur, leurs régimes fiscaux respectifs sont des éléments décisifs. En effet, ils présentent des caractéristiques distinctes qui peuvent influencer le choix de l'entrepreneur.

Le régime fiscal de l'EURL

Le régime fiscal de l'EURL est principalement l'impôt sur les sociétés (IS), mais il peut opter pour l'impôt sur le revenu (IR). En choisissant l'IS, les bénéfices sont imposés au niveau de la société à un taux de 15% jusqu'à 38 120 euros puis 28% au-delà. Cela permet de séparer les revenus de l'entreprise de ceux du dirigeant. Si l'option pour l'IR est retenue, les résultats sont intégrés au revenu global de l'entrepreneur et imposés selon son taux marginal.

Le régime fiscal de l'auto-entrepreneur

Quant à l'auto-entrepreneur, il relève du régime micro-fiscal. Cela signifie que le chiffre d'affaires est soumis à un prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu, qui varie en fonction de l'activité exercée : 1% pour les activités de vente, 1,7% pour les prestations de services commerciales ou artisanales, et 2,2% pour les prestations de services libérales. Ce système simplifie grandement la gestion fiscale de l'entreprise.

Comparaison

En comparaison, l'EURL offre une plus grande flexibilité en matière de choix fiscal et peut potentiellement permettre de réaliser des économies d'impôt grâce à l'IS. Cependant, le régime de l'auto-entrepreneur est plus simple à gérer et peut être plus avantageux pour les petites structures avec un chiffre d'affaires modeste. Chaque entrepreneur doit donc étudier ces deux options en fonction de sa situation et de ses objectifs.

L'EURL ou l'auto-entrepreneur : un choix influencé par le projet d'entreprise

Le choix entre la création d'une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) et le statut d'auto-entrepreneur dépend largement de la nature et des ambitions de votre projet d'entreprise. En effet, ces deux formes juridiques présentent des caractéristiques qui peuvent être plus ou moins adaptées à vos besoins.

Projets de petite envergure ou activité secondaire

Pour un projet de petite envergure ou une activité complémentaire, le statut d'auto-entrepreneur peut être approprié. Il offre une grande simplicité administrative et des charges sociales proportionnelles au chiffre d'affaires. Ce statut est donc particulièrement adapté aux entrepreneurs qui souhaitent tester une idée, sans prendre trop de risques financiers.

Projets à fort potentiel de croissance

Si vous envisagez un projet avec un fort potentiel de croissance et des investissements importants, l'EURL peut être préférable. Cette structure permet de séparer le patrimoine personnel de celui de l'entreprise et offre plus de crédibilité auprès des partenaires financiers. De plus, l'EURL offre une plus grande flexibilité en matière de rémunération du gérant.

Projets nécessitant un apport conséquent

Si votre projet nécessite un apport financier conséquent, l'EURL peut encore une fois être le choix le plus judicieux. Le statut d'auto-entrepreneur ne permet pas de déduire les charges et les investissements, ce qui peut être limitant pour le développement de certaines activités.

En conclusion, le choix entre l'EURL et le statut d'auto-entrepreneur doit être effectué en fonction de vos objectifs et de la nature de votre projet. Il est fortement conseillé de consulter un expert-comptable ou un conseiller en création d'entreprise pour vous aider à faire le meilleur choix.

Cas pratiques : Quand opter pour l'EURL ? Quand opter pour l'auto-entrepreneur ?

Choisir entre EURL et auto-entrepreneur dépend fortement de la nature de votre projet d'entreprise et de vos objectifs à long terme. Voici quelques cas pratiques qui pourraient vous aider à faire votre choix.

L'EURL : pour une structure pérenne et évolutive

Si vous envisagez de créer une entreprise avec une structure solide, capable de croître et d'évoluer dans le temps, l'EURL pourrait être le choix approprié. C'est particulièrement vrai si vous prévoyez d'embaucher des employés ou de prendre des risques financiers importants. L'EURL offre une séparation claire entre votre patrimoine personnel et celui de l'entreprise, ce qui peut être un atout majeur en cas de difficultés économiques.

L'auto-entrepreneur : pour tester une idée ou une activité à faible risque

Le statut d'auto-entrepreneur est idéal si vous voulez tester une idée d'entreprise ou lancer une activité à faible risque sans engager de lourds frais initiaux. Il est aussi particulièrement adapté pour les activités secondaires ou les freelances. Les formalités de création sont simplifiées et les charges sociales sont proportionnelles au chiffre d'affaires, ce qui minimise le risque financier.

Quelques cas spécifiques

Si vous êtes un professionnel libéral, le statut d'auto-entrepreneur peut être plus avantageux grâce à sa flexibilité et à sa simplicité. En revanche, si vous prévoyez un chiffre d'affaires élevé ou des investissements importants, l'EURL vous offrira une structure plus robuste et des options de déduction fiscale plus avantageuses.

Enfin, si vous prévoyez de collaborer avec d'autres entrepreneurs ou d'attirer des investisseurs, l'EURL offre plus de souplesse et de crédibilité. En effet, le statut d'auto-entrepreneur ne permet pas d'accueillir d'autres associés ou d'ouvrir son capital à des investisseurs.

Les étapes pour créer une EURL ou devenir auto-entrepreneur

Créer une EURL ou devenir auto-entrepreneur, bien que différents, suivent une procédure générale similaire mais avec des nuances spécifiques à chaque statut. Voici les étapes principales pour chaque statut :

Création d'une EURL

Etape 1 : Rédaction des statuts - Ces derniers définissent les règles de fonctionnement de l'entreprise.

Etape 2 : Dépôt du capital social - Il s'agit de l'apport personnel du gérant pour financer les premiers investissements.

Etape 3 : Publication d'une annonce légale - Obligatoire, elle informe le public de la création de l'entreprise.

Etape 4 : Enregistrement au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) - C'est l'étape finale qui marque officiellement la naissance de l'EURL.

Devenir auto-entrepreneur

Etape 1 : Déclaration d'activité - Elle se fait en ligne, en remplissant un formulaire sur le site de la CFE (Centre de formalités des Entreprises) ou sur le portail de l'autoentrepreneur.

Etape 2 : Obtention du numéro SIRET - Après la déclaration d'activité, l'INSEE attribue un numéro SIRET à l'auto-entrepreneur.

Etape 3 : Adhésion à un centre de gestion agréé - Cette étape est facultative, mais elle permet de bénéficier d'avantages fiscaux.

En conclusion, la création d'une EURL est plus complexe et nécessite plus d'investissement initial. En revanche, devenir auto-entrepreneur est plus simple et rapide, mais peut être moins adapté pour des projets d'entreprise nécessitant des investissements importants.

En conclusion, le choix entre l'EURL et le statut d'auto-entrepreneur dépend fortement de la nature de votre projet, de vos ambitions et de votre situation personnelle. L'EURL offre une structure plus solide et plus flexible, adaptée aux entreprises à potentiel de croissance, tandis que le régime d'auto-entrepreneur convient parfaitement aux activités à faible risque, avec des charges minimales et une gestion simplifiée.

Il est essentiel de peser soigneusement les avantages et les inconvénients de chaque statut, ainsi que leurs implications fiscales respectives. N'oubliez pas que le choix de la structure juridique de votre entreprise est une décision importante qui peut avoir un impact significatif sur votre succès à long terme.

Quel que soit le choix que vous faites, gardez à l'esprit que l'entrepreneuriat est un voyage, souvent semé d'embûches, mais également source de grandes satisfactions. L'important est de choisir le statut qui vous permettra de réaliser au mieux votre projet, que ce soit en EURL ou en tant qu'auto-entrepreneur.

EURL ou Auto-Entrepreneur : Lequel choisir ?

Crédits photo : iStock / J. Domínguez

photo auteur

Paul V.

Rédacteur, spécialisé dans les start ups. Après un master en marketing, je me suis mis moi-même en auto-entrepreneur et j'ai également lancé des entreprises, j'ai donc rapidement vu les hauts et les bas de cet univers. Du coup no panic, je suis là pour vous aider !
Autres articles
SASU ou Auto-Entrepreneur : Quel statut choisir ?
SASU ou Auto-Entrepreneur : Quel statut choisir ?

Découvrez les différences clés entre SASU et auto-entrepreneur pour choisir le statut juridique adapté à vos besoins et optimiser votre activité professionnelle.

Le 16/10/2023 dans Devenir auto entrepreneur par Alex D.
Les meilleurs métiers pour l'auto-entrepreneur
Les meilleurs métiers pour l'auto-entrepreneur

Découvrez les meilleurs métiers pour les auto-entrepreneurs et les différents avantages qu'ils peuvent offrir.

Le 26/01/2023 dans Devenir auto entrepreneur par Doriane D.
Devenir Animateur
Devenir Animateur

Le métier d'animateur est une profession passionnante qui permet de travailler avec des enfants, des adolescents ou des personnes âgées. Si vous souhaitez devenir animateur en tant qu'auto-entrepreneur, ce guide...

Le 10/05/2022 dans Fiches métiers par Paul V.
L'essor de l'auto-entrepreneur multiservices en France
L'essor de l'auto-entrepreneur multiservices en France

Découvrez comment l'auto-entrepreneur multiservices est devenu très populaire en France et pourquoi le statut d'autoentrepreneur est si apprécié !

Le 11/06/2023 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Quels sont les aides aux auto-entrepreneurs pour 2022 ?
Quels sont les aides aux auto-entrepreneurs pour 2022 ?

Découvrez les aides aux auto-entrepreneurs pour 2022 ! Dans cet article, nous vous expliquons les aides disponibles pour les auto-entrepreneurs en 2022, afin que vous puissiez bénéficier des avantages et...

Le 06/02/2023 dans Devenir auto entrepreneur par Doriane D.
Comment ouvrir une auto-entreprise depuis le 1 janvier 2023 ?
Comment ouvrir une auto-entreprise depuis le 1 janvier 2023 ?

Les démarches à suivre

Le 14/03/2023 dans Devenir auto entrepreneur par Alex D.
Devenir Programmeur
Devenir Programmeur

Le métier de programmeur est en forte demande dans l'industrie technologique actuelle. Si vous êtes passionné par l'informatique et que vous avez une bonne compréhension des langages de programmation, devenir...

Le 16/03/2022 dans Fiches métiers par Sophie L.
Devenir Webmaster
Devenir Webmaster

Vous avez toujours été passionné par l'univers du web et vous souhaitez en faire votre métier ? Devenir webmaster est une option à la fois passionnante et en demande sur...

Le 18/08/2022 dans Fiches métiers par Doriane D.
Devenir Consultant en Auto-Entrepreneur
Devenir Consultant en Auto-Entrepreneur

Devenez consultant en auto-entrepreneur et découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le statut. Apprenez les avantages et les inconvénients du statut auto-entrepreneur et les étapes à suivre pour mettre...

Le 08/02/2023 dans Fiches métiers par Doriane D.