SASU ou Auto-Entrepreneur : Quel statut choisir ?
Devenir auto entrepreneur

SASU ou Auto-Entrepreneur : Quel statut choisir ?

Découvrez les différences clés entre SASU et auto-entrepreneur pour choisir le statut juridique adapté à vos besoins et optimiser votre activité professionnelle.

Le 16/10/2023 par Doriane D.

Vous envisagez de vous lancer dans l'aventure entrepreneuriale, mais vous hésitez entre deux statuts juridiques : la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) et le statut d'Auto-Entrepreneur ? Chaque statut a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépendra largement de votre projet d'entreprise.

La SASU, avec sa grande souplesse de fonctionnement et sa crédibilité auprès des partenaires, peut être un choix judicieux pour les projets d'envergure. L'Auto-Entrepreneur, quant à lui, avec sa simplicité de gestion et ses charges allégées, peut être idéal pour tester une idée d'entreprise à moindre risque.

Dans cet article, nous vous proposons une analyse comparative des deux statuts, en mettant en lumière leurs avantages et inconvénients, leur régime fiscal, et des cas pratiques pour mieux orienter votre choix. Nous vous donnerons également des conseils pour faire le meilleur choix en fonction de votre situation individuelle.

Alors, "sasu ou auto entrepreneur", quelle sera la meilleure option pour vous ? Plongeons-nous dans le débat pour le découvrir.

Cartes de visite élégantes pour entreprise

présentation des statuts : SASU et Auto-Entrepreneur

La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) et le statut d'Auto-Entrepreneur, aussi appelé Micro-Entrepreneur, sont deux formes juridiques d'entreprise qui présentent des caractéristiques distinctes. Choisir entre ces deux statuts dépend fortement de la nature de votre activité, de vos objectifs et de votre vision à long terme.

SASU : Une société à action simplifiée unipersonnelle

La SASU est une forme de société qui se caractérise par sa flexibilité. Elle est constituée d'un seul associé, qui peut être une personne physique ou morale. Ce statut offre une grande liberté dans l'organisation de l'entreprise et la répartition de ses bénéfices. La responsabilité de l'associé unique est limitée à ses apports, ce qui protège son patrimoine personnel. La SASU est souvent choisie par les entrepreneurs qui ont pour ambition de développer une activité à grande échelle, avec une volonté de séparer clairement leur patrimoine personnel de leur activité professionnelle.

Auto-Entrepreneur : Un statut simplifié pour les petites activités

L'Auto-Entrepreneur, ou Micro-Entrepreneur, est un statut qui permet de créer une entreprise individuelle avec des formalités simplifiées. Ce statut est particulièrement adapté pour les activités à petite échelle, ne nécessitant pas un grand investissement de départ. L'Auto-Entrepreneur bénéficie d'un régime fiscal et social simplifié, avec des charges calculées sur le chiffre d'affaires réel. Il n'y a pas de chiffre d'affaires minimum à réaliser et le patrimoine personnel de l'entrepreneur est protégé en cas de faillite. Ce statut est souvent choisi par les personnes qui souhaitent tester une idée d'entreprise, ou développer une activité à temps partiel.

Il est essentiel de bien comprendre les spécificités de chaque statut pour faire un choix éclairé. Les sections suivantes de cet article vous aideront à peser les avantages et les inconvénients de la SASU et de l'Auto-Entrepreneur.

Avantages et inconvénients de la SASU

La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) est une forme juridique d'entreprise qui présente plusieurs avantages. Tout d'abord, elle permet une grande liberté de gestion, car elle n'impose pas de capital minimum et offre une large autonomie en matière de prise de décisions. De plus, la SASU confère une image de sérieux et de crédibilité, favorable pour le développement des affaires. Autre atout majeur, la responsabilité de l'associé unique est limitée à ses apports, protégeant ainsi son patrimoine personnel.

Néanmoins, la SASU présente également des inconvénients. Le premier est lié à la complexité de sa gestion administrative. En effet, la gestion d'une SASU est plus lourde que celle d'une auto-entreprise. Elle nécessite la tenue d'une comptabilité réelle et la réalisation d'un bilan annuel. Ensuite, la SASU est soumise à l'Impôt sur les Sociétés (IS), qui peut être plus élevé que le régime fiscal des auto-entrepreneurs. De plus, en tant que dirigeant de SASU, vous êtes assimilé salarié et devez donc payer des cotisations sociales importantes, même en l'absence de chiffre d'affaires.

Enfin, il faut noter que la création d'une SASU engendre des frais non négligeables (frais de greffe, frais de publication dans un journal d'annonces légales, etc.), alors que le coût de création d'une auto-entreprise est quasi nul. Par ailleurs, la transformation d'une SASU en une autre forme d'entreprise peut s'avérer complexe.

En conclusion, le choix de la SASU peut être pertinent si vous envisagez une croissance rapide de votre entreprise, que vous souhaitez protéger votre patrimoine personnel et que vous êtes prêt à assumer une gestion administrative plus lourde.

Avantages et inconvénients de l'Auto-Entrepreneur

Avantages de l'Auto-Entrepreneur

Le statut d'Auto-Entrepreneur, aussi connu sous le nom de micro-entrepreneur, présente plusieurs avantages. Tout d'abord, il est simple à créer et à gérer. Avec des démarches administratives allégées, le lancement de l'activité est rapide. De plus, la comptabilité est simplifiée avec une déclaration de chiffre d'affaires à effectuer mensuellement ou trimestriellement.

Ensuite, le régime fiscal est avantageux. Il bénéficie en effet d'un taux d'imposition forfaitaire sur le chiffre d'affaires, et non sur le bénéfice. Cela permet une meilleure maîtrise des charges fiscales et sociales. De plus, le statut d'Auto-Entrepreneur offre la possibilité d'exercer en tant qu'activité principale ou complémentaire, offrant ainsi une grande flexibilité.

Inconvénients de l'Auto-Entrepreneur

Néanmoins, le statut d'Auto-Entrepreneur présente quelques inconvénients. Le premier est le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser pour bénéficier de ce régime, ce qui peut limiter le développement de l'entreprise. De plus, l'Auto-Entrepreneur ne peut pas déduire les charges de son chiffre d'affaires, ce qui peut être un désavantage pour les entreprises avec des coûts d'exploitation élevés.

Par ailleurs, l'Auto-Entrepreneur ne bénéficie pas de certains avantages sociaux comme l'assurance chômage. Enfin, les clients peuvent parfois être réticents à travailler avec un Auto-Entrepreneur, perçu comme moins stable ou moins professionnel qu'une entreprise traditionnelle.

En somme, le choix du statut d'Auto-Entrepreneur dépend de plusieurs facteurs comme le niveau de chiffre d'affaires prévu, la nature de l'activité, la volonté de simplicité administrative ou encore le niveau de protection sociale souhaité.

Comparaison fiscale : SASU vs Auto-Entrepreneur

Une comparaison fiscale entre le statut SASU et celui d'auto-entrepreneur est essentielle pour faire un choix éclairé.

Imposition des bénéfices

En SASU, l'imposition des bénéfices se fait à l'impôt sur les sociétés (IS) à un taux de 15% jusqu'à 38 120 euros de bénéfices, puis 28% jusqu'à 500 000 euros et 33,3% au-delà. Il est toutefois possible d'opter pour l'impôt sur le revenu (IR) sous certaines conditions. En auto-entrepreneur, l'impôt sur le revenu est calculé selon un pourcentage du chiffre d'affaires (micro-BIC).

Charges sociales

La SASU a l'avantage de permettre une optimisation des charges sociales. Le dirigeant est assimilé salarié et cotise sur sa rémunération. En auto-entrepreneur, les charges sociales sont calculées sur le chiffre d'affaires, avec un taux de cotisation compris entre 12,8% et 22% selon l'activité exercée.

TVA

Dans le régime auto-entrepreneur, l'entreprise est dispensée de TVA jusqu'à un certain seuil de chiffre d'affaires. En SASU, l'entreprise est assujettie à la TVA dès le premier euro de chiffre d'affaires.

Dividendes

En SASU, les dividendes sont soumis à l'impôt sur le revenu après abattement de 40% et aux prélèvements sociaux. En auto-entrepreneur, il n'y a pas de dividendes puisque l'entreprise et l'entrepreneur sont une seule et même personne.

En fin de compte, le choix entre SASU et auto-entrepreneur dépendra de divers facteurs tels que le chiffre d'affaires prévu, le type d'activité, la volonté d'optimiser les charges sociales ou encore la perspective de verser des dividendes.

Entrepreneurship : deux directions, deux possibilités

Choix du statut en fonction de votre projet d'entreprise

Le choix entre le statut d'Auto-Entrepreneur et celui de SASU dépend largement de la nature de votre projet d'entreprise. Voici quelques éléments à considérer pour faire le bon choix.

Projet à court terme ou activité secondaire

Si vous envisagez votre entreprise comme un projet à court terme ou une activité secondaire, le statut d'Auto-Entrepreneur peut être plus approprié. En effet, ce statut est simple à mettre en place et à gérer, avec peu de contraintes administratives. De plus, le régime micro-fiscal associé offre une grande simplicité pour la déclaration et le paiement des charges sociales et fiscales.

Projet à fort potentiel de croissance

Si vous envisagez un projet d'entreprise avec un fort potentiel de croissance, nécessitant des investissements importants et la possibilité d'accueillir des investisseurs, le statut de SASU sera plus adapté. Ce statut offre une grande souplesse dans l'organisation de l'entreprise et permet d'apporter du capital plus facilement. De plus, le dirigeant de SASU est assimilé salarié, ce qui offre une meilleure protection sociale.

Projet nécessitant de la discrétion

Si votre activité nécessite une certaine discrétion, la SASU peut être préférable. En effet, contrairement à l'Auto-Entrepreneur, la SASU n'est pas obligée de faire figurer son chiffre d'affaires sur le registre des entreprises.

Projet avec une activité régulière et prévisible

Si votre activité est régulière et prévisible, le statut d'Auto-Entrepreneur peut être une option intéressante. En effet, les charges sont proportionnelles au chiffre d'affaires. Ainsi, si votre entreprise ne génère aucun revenu durant un certain temps, vous n'aurez aucune charge à payer.

En résumé, le choix entre SASU et Auto-Entrepreneur dépendra de la nature de votre projet, de vos ambitions et de vos contraintes spécifiques.

Cas pratiques : Quand choisir SASU ? Quand opter pour l'Auto-Entrepreneur ?

La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) peut se révéler être un choix judicieux si vous envisagez de développer une activité à fort potentiel de croissance. En effet, ce statut offre une grande flexibilité en termes de gestion et de développement. De plus, la SASU donne une image professionnelle et rassurante pour les clients ou les investisseurs. Elle est particulièrement adaptée si vous prévoyez de lever des fonds, d'embaucher des salariés ou de vous verser un salaire important.

En revanche, le statut d'Auto-Entrepreneur (ou micro-entrepreneur) convient parfaitement pour tester une idée de business ou pour une activité à faible chiffre d'affaires. Ce statut offre une grande simplicité tant au niveau de la création que de la gestion de l'entreprise. De plus, les charges sociales et fiscales sont proportionnelles au chiffre d'affaires, ce qui limite les risques en cas d'activité fluctuante ou de démarrage lent. Ce statut est donc idéal pour les activités de service à la personne, les consultants ou les métiers de l'artisanat.

Cas pratique SASU

Imaginons un développeur web qui souhaite créer sa propre agence digitale. Il prévoit d'embaucher plusieurs collaborateurs et de lever des fonds. Le statut de SASU lui permettra de structurer son entreprise de manière flexible et de donner une image sérieuse et professionnelle à ses clients et investisseurs.

Cas pratique Auto-Entrepreneur

Prenons l'exemple d'une personne qui souhaite lancer une activité de rédaction web à domicile. Son objectif est d'avoir un complément de revenu sans prendre de risque financier. Le statut d'Auto-Entrepreneur sera alors tout à fait adapté car il lui permettra de démarrer son activité rapidement et simplement, tout en limitant les charges sociales et fiscales.

Conseils pour faire le meilleur choix selon votre situation

Conseils pour faire le meilleur choix selon votre situation

Le choix entre SASU ou Auto-Entrepreneur dépend de votre situation personnelle, de vos ambitions et de l'évolution prévue de votre entreprise. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir.

Évaluez vos besoins en termes de protection sociale : L'auto-entrepreneur bénéficie de la sécurité sociale des indépendants, tandis que le président de SASU est assimilé-salarié et cotise au régime général de la sécurité sociale. Si vous envisagez de vous payer un salaire élevé, la SASU peut être plus avantageuse.

Estimez votre chiffre d'affaires : Si vous prévoyez un chiffre d'affaires modeste, le régime de l'auto-entrepreneur peut être plus adapté, grâce à sa simplicité et à ses charges réduites. En revanche, si vous anticipez un chiffre d'affaires élevé, la SASU permet une optimisation fiscale plus importante.

Pensez à l'évolution de votre entreprise : Si vous envisagez de développer votre activité, d'embaucher ou de lever des fonds, la SASU offre une structure juridique plus flexible et plus adaptée à la croissance. L'auto-entrepreneur, quant à lui, est plus adapté pour une activité à petite échelle.

Considérez vos besoins en capital : La SASU nécessite un capital pour être créée, même si celui-ci peut être symbolique. L'auto-entrepreneur, en revanche, ne nécessite aucun apport initial.

En conclusion, chaque statut a ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépend de nombreux facteurs. Il est recommandé de consulter un expert-comptable ou un avocat avant de prendre une décision.

En conclusion, le choix entre la SASU et l'Auto-Entrepreneur dépend fortement de votre projet d'entreprise, de vos objectifs à long terme et de vos préférences personnelles. Le statut d'Auto-Entrepreneur est généralement plus adapté pour les entrepreneurs individuels débutants, offrant une gestion simplifiée et des charges sociales moins élevées. En revanche, la SASU offre une plus grande souplesse d'organisation, une crédibilité renforcée auprès des partenaires et la possibilité d'attirer des investisseurs.

Il est important de bien peser les avantages et inconvénients de chaque statut. Faire appel à un expert-comptable ou à un conseiller en création d'entreprise peut être une bonne idée pour vous aider à faire le meilleur choix. En fin de compte, que vous optiez pour le statut de SASU ou d'Auto-Entrepreneur, l'essentiel est de choisir une structure qui correspond le mieux à vos besoins et qui vous permet de mener à bien votre projet d'entreprise.

SASU ou Auto-Entrepreneur : Quel statut choisir ?

Crédits photo : Shutterstock / JS. Varga

photo auteur

Doriane D.

Je m'appelle Doriane et je suis rédactrice d'articles de blog sur les auto-entrepreneurs et les freelances. Si vous êtes un auto-entrepreneur ou un freelance à la recherche des meilleurs conseils, je suis votre personne !
Autres articles
L'essor de l'auto-entrepreneur multiservices en France
L'essor de l'auto-entrepreneur multiservices en France

Découvrez comment l'auto-entrepreneur multiservices est devenu très populaire en France et pourquoi le statut d'autoentrepreneur est si apprécié !

Le 11/06/2023 dans Découvrir le statut par Doriane D.
Qu'est-ce que le SPI pour les micro entrepreneurs ?
Qu'est-ce que le SPI pour les micro entrepreneurs ?

le stage de préparation à l'installation : qui peut le faire ? Comment ça se passe ?

Le 09/09/2022 dans Découvrir le statut par Paul V.
Devenir clerc de notaire auto-entrepreneur : le guide complet
Devenir clerc de notaire auto-entrepreneur : le guide complet

Nous vous expliquons toutes les étapes à suivre pour vous lancer en tant qu'auto-entrepreneur et devenir un clerc de notaire professionnel et compétent.

Le 11/08/2023 dans Fiches métiers par Paul V.
Optimisez vos charges avec le simulateur URSSAF auto-entrepreneur
Optimisez vos charges avec le simulateur URSSAF auto-entrepreneur

Découvrez comment utiliser efficacement le simulateur URSSAF pour auto-entrepreneur et optimisez vos charges sociales. Simplifiez votre gestion !

Le 16/10/2023 dans Devenir auto entrepreneur par Sophie L.
Devenir ouvrier BTP
Devenir ouvrier BTP

Le métier d'ouvrier du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) est une profession passionnante qui permet de travailler sur des projets de construction et de rénovation de toutes tailles et de...

Le 12/07/2022 dans Fiches métiers par Paul V.
Devenir enseignant auto-entrepreneur : le guide ultime
Devenir enseignant auto-entrepreneur : le guide ultime

Apprenez comment obtenir les documents nécessaires et trouver les bonnes opportunités.

Le 11/08/2023 dans Fiches métiers par Paul V.
Les formalités de création d'auto entreprise
Les formalités de création d'auto entreprise

La création d'auto entreprise est un processus simple et rapide qui permet de lancer votre propre activité en tant qu'indépendant. Cependant, il y a certaines formalités à respecter pour créer...

Le 09/05/2022 dans Découvrir le statut par Sophie L.
Devenir toiletteur pour chiens en tant qu'auto-entrepreneur
Devenir toiletteur pour chiens en tant qu'auto-entrepreneur

Découvrez le succès possible dans le métier de toiletteur pour chiens en tant qu'auto-entrepreneur. Des conseils pratiques et des informations essentielles pour un parcours réussi en tant que toiletteur chien...

Le 08/06/2023 dans Fiches métiers par Doriane D.
Devenir Aide à la personne
Devenir Aide à la personne

Le métier d'aide à la personne est une profession passionnante qui permet de prendre soin des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ou des personnes dépendantes et de...

Le 18/04/2022 dans Fiches métiers par Sophie L.