Conducteur de travaux

Je deviens conducteur de travaux
en auto entrepreneur

  • Inscription simple et en ligne
  • Obtention garantie du SIRET*
  • Accompagnement personnalisé
  • Dossier traité en 24h
Voir le guide

Le guide pour devenir conducteur de travaux en auto entrepreneur

Envie de devenir conducteur de travaux en auto entrepreneur et de gagner jusqu'à 40 000€/an ? Découvrez la fiche métier d'Autoentrepreneur.net !

Conducteur de travaux

Professionnel du bâtiment et des travaux publics, le conducteur des travaux dirige le chantier d’une main de maître. Échelon supérieur au chef de chantier, c’est le poste de direction le plus important sur un chantier. Découvrez comment faire pour devenir conducteur de travaux dans le BTP. 

Les 3 qualités nécessaires pour devenir conducteur de travaux

1. Gestionnaire

Dès qu’un nouveau chantier est sur le point de se lancer, le conducteur des travaux se déplace pour apprécier les travaux à faire. Il s’occupe ensuite de toute la gestion financière et administrative du chantier en relation avec les chefs de chantier. Une fois que les travaux ont débuté, il opère un suivi rigoureux du bon déroulement du chantier.

2. Un bon relationnel

En amont du chantier, il est l’interlocuteur privilégié du client et des partenaires financiers. C’est à lui que revient la négociation avec les fournisseurs. Mais c’est aussi un manager qui recrute les ouvriers et coordonne les équipes sur le terrain (sous-traitants, ouvriers…). Bref, il doit posséder de bonnes capacités de communication pour faire le lien entre toutes ces personnes !

3. Des connaissances métier

Évidemment, il ne faut pas oublier que le conducteur de travaux est aussi un professionnel du bâtiment ayant acquis une solide expérience du terrain. Il connaît tout ce qu’il y a à savoir sur un chantier pour la bonne exécution des travaux : les matériaux, les engins et les outils nécessaires au gros œuvre comme au second œuvre, les compétences propres à chaque métier, les règles de sécurité…

Devenir conducteur de travaux : quelles formations ?

Les conducteurs de travaux possèdent un niveau bac +2 minimum mais ils peuvent également avoir un niveau d’études supérieures équivalent à bac +5. 

Le bac recommandé pour suivre ces formations est un bac S ou un bac STI2D

Parmi les formations envisageables après le bac, on recense :

  • DUT génie civil — construction durable,
  • BTS bâtiment,
  • Licence pro métiers du BTP : génie civil et construction,
  • Licence pro métiers du BTP : travaux publics, etc.
Quel diplôme allez-vous choisir pour devenir conducteur de travaux ?

La consécration pour un conducteur de travaux est d’obtenir un diplôme d’ingénieur. Par exemple, celui des écoles spécialisées comme l’ESTP (École spéciale des travaux publics) ou l’ESITC (École d’ingénierie et travaux de construction).

Outre les formations, il est aussi possible de devenir conducteur de travaux en gravissant les échelons, notamment après avoir été chef de chantier car les deux professionnels travaillent souvent en collaboration étroite.

Devenir conducteur de travaux : quel salaire ?

Le conducteur de travaux gagne globalement bien sa vie. Ce professionnel débute autour de 30 000 € annuel brut lorsqu’il exerce en salarié. Ensuite, un conducteur de travaux confirmé peut être rémunéré jusqu’à 40 000 € annuel brut. Le salaire varie selon les régions : les conducteurs de travaux œuvrant en Ile-de-France sont en général mieux payés.

En indépendant, le conducteur de travaux pourra prétendre à des niveaux similaires de rémunération, voire un peu plus élevés. N’oublions pas cependant qu’il reste limité par les plafonds de chiffre d’affaires s’il choisit d’exercer sous le statut d’auto-entrepreneur.

Faire connaître son activité de conducteur de travaux

Le mieux pour devenir conducteur de travaux indépendant est de commencer par un poste de salarié. Même si vous serez moins libre dans vos décisions comme dans vos horaires de travail, ce poste vous permettra néanmoins de faire connaissance avec la réalité du métier pour peut-être envisager une évolution comme conducteur de travaux indépendant. 

Outre l’expérience acquise, le conducteur de travaux pourra aussi se constituer un carnet d’adresses intéressant dans lequel piocher pour trouver ses premiers grands projets. Le bouche-à-oreille marche bien dans la profession et vous permettra de démarrer rapidement !

Le réseau demeure un indispensable de la profession

Enfin, pour déceler sans cesse de nouvelles opportunités de chantiers, le conducteur de travaux doit se rendre visible sur Internet et dans sa région. Pour cela, n’hésitez pas à distribuer des cartes de visite, à prospecter sur LinkedIn, à répondre aux appels d’offres

3 bonnes raisons de devenir conducteur de travaux

1. Suivre le chantier de A à Z

La conduite de travaux nécessite de suivre le déroulement du chantier du début jusqu’à la fin. C’est un métier gratifiant où l’on peut voir l’ensemble du travail effectué prendre forme sous ses yeux !

2. L'aboutissement d'une carrière dans le BTP

Le conducteur de travaux possède un des grades les plus élevés sur un chantier. Même s’il existe d’autres possibilités d’évolution comme le directeur de travaux, ce métier offre de véritables satisfactions professionnelles. C’est un poste où il faut prendre des décisions et assumer des responsabilités.

3. Un métier varié

Toujours en mouvement, le conducteur de travaux n’arrête jamais ! C’est à la fois un manager, un gestionnaire et un homme de terrain intervenant sur plusieurs chantiers. D’ailleurs, sa fonction peut-être plus ou moins polyvalente selon qu’il exerce dans une grande entreprise, une PME ou en indépendant.

Comment s’organiser pour devenir conducteur de travaux ?

Pour devenir conducteur de travaux indépendant, le mieux est de passer par une solide formation ainsi qu’une expérience acquise sur le terrain. 

Ensuite, le conducteur de travaux auto-entrepreneur devra réussir à gérer toutes les différentes casquettes de son métier : prendre des décisions, élaborer un planning et tenir les délais, gérer le stress, s’occuper de tâches administratives… Le conducteur de travaux auto-entrepreneur ne sera pas vraiment dépaysé par ses nouvelles attributions puisqu’il a déjà l’habitude de gérer des projets pour ses clients.

Enfin, si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur, il faudra aussi respecter les obligations légales comme la souscription d’assurances permettant d’offrir des garanties tangibles à vos clients.

Comme toutes les professions du bâtiment, le métier de conducteur de travaux recrute et le plus souvent en CDI. Alors, avec ou sans diplôme, sachez qu’il y a du travail pour ceux qui en veulent !

Partenaire de la Fédération Nationale des AutoEntrepreneurs

Des partenaires pour vous accompagner

Tous nos partenaires nous font confiance et sont sélectionnés pour vous vous faciliter la vie.

Partenaires AutoEntrepreneur.net
Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs AutoEntrepreneur.net est partenaire de la Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs