Ingénieur du son

Je deviens ingénieur du son
en auto entrepreneur

  • Inscription simple et en ligne
  • Obtention garantie du SIRET*
  • Accompagnement personnalisé
  • Dossier traité en 24h
Voir le guide

Le guide pour devenir ingénieur du son en auto entrepreneur

Envie de devenir ingénieur du son en auto entrepreneur et de gagner 3000€/mois ? Découvrez la fiche métier d'Autoentrepreneur.net !

Ingénieur du son

Chargé de la prise et de la gestion du son, l'ingénieur du son est un technicien de la production sonore qui peut travailler à la fois dans le cinéma, la radio, la télévision, la chanson, l'événementiel ou encore le spectacle. Bien qu'agissant dans l'ombre, son rôle est fondamental et sa responsabilité est importante.

Comment devenir ingénieur du son ? Toutes les clés sont dans cet article !

Les 6 qualités nécessaires pour devenir ingénieur du son

1. Avoir l'oreille musicale

Pour devenir ingénieur du son, mieux vaut avoir une bonne oreille ! Si vous voulez pouvoir saisir toutes les subtilités d'un son, il est intéressant d'être formé à l'écoute musicale et de savoir jouer d'un ou plusieurs instruments de musique.

2. Avoir un sens artistique

Bien que technicien, l'ingénieur du son travaille essentiellement dans le milieu artistique. Il est par conséquent important qu'il possède une certaine sensibilité lui permettant que savoir de quelle façon gérer le son pour qu'il se fonde parfaitement dans le cadre dans lequel il s'intègre. 

3. Avoir des connaissances techniques

Si l'ingénieur du son est, d'une certaine façon, un artiste, il est avant tout un technicien. C'est pourquoi vous devrez posséder toutes les connaissances et les compétences nécessaires en électricité et en acoustique.

4. Maîtriser les outils informatiques

Un ingénieur du son est un technicien qui doit maîtriser les outils informatiques et les logiciels permettant de travailler le son.

En tant qu'ingénieur du son, la maîtrise de tous les logiciels et outils technologiques en lien avec le son est un incontournable du métier.

5. Être polyvalent

Avec la révolution numérique, il n'est pas rare que l'ingénieur du son soit amené à travailler également avec l'image. Déjà technicien et artiste dans le domaine son et lumière, il doit également maîtriser les outils et techniques en lien avec le domaine visuel.

6. Être flexible

Lorsque l'on travaille dans le milieu du spectacle, et dans le domaine artistique en général, les horaires de bureau sont rarement de mise ! Un ingénieur du son ne doit pas compter ses heures et peut avoir à travailler le soir, le week-end, voire la nuit. Les périodes d'activité peuvent être très intenses durant un temps, puis laisser place à une période creuse. Il faut savoir s'adapter et faire preuve de flexibilité.

Devenir ingénieur du son : quelles formations ?

Le métier d'ingénieur du son, ou de chef opérateur son, recouvre en réalité plusieurs professions : technicien son, chef preneur de son, etc. Pour devenir ingénieur du son, il est tout d'abord intéressant de passer un baccalauréat technique, avec une option musique.  Durant vos études supérieures, vous devrez suivre une formation de technicien et de musicien, grâce aux nombreux bts, masters et formations en grandes écoles, notamment les écoles d'ingé. Il existe en effet plusieurs cursus possibles :

  •   BTS Systèmes numériques ; 
  • un BTS Métiers de l'audiovisuel, option son ;
  • un DMA régie de spectacles, option son ;
  • DESTS options son audiovisuel, son musical, sonorisation ;
  • DN Made, mention spectacle son,
  • Licence professionnelle : musique et métiers du son (à Marne la Vallée), nouvelles technologies du son ou technologies dans les arts du spectacle (à Toulon), métiers de la scène lyrique (à Nancy), image et son (à Brest), science et musicologie (à Paris-Sorbonne), réalisation audiovisuelle et design sonore (à Clermont Ferrand). 
  • un master spécialisé en acoustique.

Certaines écoles peuvent vous permettre de vous former au métier d'ingénieur du son :

  • l'ESRA (École supérieure de réalisation audiovisuelle) ; 
  • l'ENSLL (École nationale supérieure Louis Lumière) ;
  • l'ENSMIS (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son), connue également sous le nom de FEMIS ;
  • l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon.

Devenir ingénieur du son : quel salaire ?

Un ingénieur du son débutant peut démarrer avec un salaire de 1 500 € brut.

En fonction de son activité et de son niveau d'expertise, il peut ensuite gagner autour de 3 000 € brut. 

Faire connaître son activité d'ingénieur du son

Bien que passionnant, le métier d'ingénieur du son n'est pas un métier facile. La concurrence est rude et vous devrez réussir à vous démarquer. Pour cela, veillez à :

  • multiplier les stages, afin de développer votre réseau et vos compétences ;
  • construisez et faites marcher votre réseau. Dans le milieu du spectacle, que ce soit le spectacle vivant, le cinéma ou la musique, c'est essentiel ;
  • soyez présent aux événements susceptibles de vous faire rencontrer de futurs clients ;
  • créer un site web dans lequel vous mettez en avant votre expertise et vos productions.

3 bonnes raisons de devenir ingénieur du son

Un ingénieur du son peut travailler dans de nombreux secteurs, notamment dans le spectacle.

1. Toucher à tout

Vous l'avez vu, un ingénieur du son est particulièrement polyvalent. En faisant ce métier, vous évoluerez dans des secteurs très différents et vous serez amené à mêler l'artistique et le technique, ce qui est assez rare ! C'est particulièrement enrichissant.

2. Vivre de sa passion !

Vous êtes passionné de musique ? Ce métier est fait pour vous ! En devenant ingénieur du son, vous aurez la chance de vivre votre passion au quotidien. Ce n'est pas donné à tout le monde !

3. Avoir une vie rythmée et bien remplie !

Si vous devenez ingénieur du son, chaque jour sera unique. Vous ne pourrez pas vous plaindre de la routine ! Votre emploi du temps sera bien chargé et une semaine ne ressemblera pas à une autre, notamment durant les tournées.

Comment s'organiser pour devenir ingénieur du son ?

Pour devenir ingénieur du son indépendant, vous devrez :

  • créer votre micro-entreprise ;
  • trouver un local et un studio d'enregistrement où vous exercerez votre activité ;
  • investir dans le matériel nécessaire à votre activité d'ingénieur du son et notamment pour une bonne prise de son, un montage son, des bruitages, doublage, :  micros, préamplis, compresseurs, exciter, enhancer, égaliseur paramétrique, convertisseur, sommateur, monitoring, appareil photo-vidéo, instruments de musique,  console de mixage, perche, etc. ;
  • assurer votre local, votre matériel et votre activité : assurance multirisques, protection juridique, prévoyance, etc. ;
  • démarcher vos premiers clients, puis les fidéliser ;
  • organiser votre emploi du temps, votre comptabilité, votre communication, etc.

Partenaire de la Fédération Nationale des AutoEntrepreneurs

Des partenaires pour vous accompagner

Tous nos partenaires nous font confiance et sont sélectionnés pour vous vous faciliter la vie.

Partenaires AutoEntrepreneur.net
Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs AutoEntrepreneur.net est partenaire de la Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs