Animateur

Je deviens animateur
en auto entrepreneur

  • Inscription simple et en ligne
  • Obtention garantie du SIRET*
  • Accompagnement personnalisé
  • Dossier traité en 24h
Voir le guide

Le guide pour devenir animateur en auto entrepreneur

Vous souhaitez devenir animateur et gagner près de 1500€ ? Découvrez notre guide complet

Animateur

Le secteur de l’animation est en plein développement.

Les animateurs ont pour mission d’organiser des activités sportives, culturelles ou ludiques visant à développer l’expressivité, la sociabilité ou la créativité du public auprès duquel ils interviennent. L’animateur peut aussi bien intervenir auprès de la petite enfance que des personnes âgées. Il est responsable de l’organisation et de l’encadrement d’activités dont il a la charge.

L’animateur peut intervenir dans de nombreux endroits : centre de loisirs, club de vacances, session de formation, colonie de vacances, etc.

Vous pouvez tout à fait exercer le métier d’animateur en étant auto-entrepreneur et profiter des différents avantages qu’offre ce régime.

Quel est le rôle de l'animateur périscolaire ?

L’animateur (ou l’animatrice) peut avoir diverses missions d’animation dans de nombreux secteurs. Il peut aussi bien intervenir auprès des enfants, des adolescents, des personnes âgées ou des personnes en difficulté.

Par exemple, l’animateur socioculturel peut :

  • créer, réaliser et encadrer un projet d’animation,
  • animer des ateliers,
  • définir les besoins de la population visée,
  • détecter les éventuelles difficultés du public,
  • organiser des séjours, des manifestations, des sorties, des ateliers,
  • assurer un rôle d’éducateur, de formateur,
  • aider à la sociabilisation, 
  • négocier des financements auprès des collectivités locales, départementales et régionales,
  • monter des dossiers techniques et administratifs,
  • organiser des réunions d’échanges,
  • assurer une mission d’information sur les prestations sociales,
  • mener des actions d’alphabétisation,
  • etc.

Pour mener à bien ses missions, l’animateur doit faire preuve de créativité et d’une grande imagination. Il doit être à l’écoute du public pour définir les envies et besoins. 

Il doit également avoir le sens du contact, de la pédagogie et de la psychologie puisqu’il peut être face à un public difficile ou en grande souffrance

Une bonne condition physique est également nécessaire afin de pouvoir être réactif et assurer à bien les différentes missions attribuées. 

La plupart du temps, l’animateur a des missions ponctuelles ou à temps partiel. Le régime d’auto-entrepreneur peut alors être une solution puisqu’il permet de cumuler plusieurs activités.

Comment devenir animateur ?

Plusieurs diplômes, avec différents niveaux de qualification, sont disponibles pour devenir animateur :

  • Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien,
  • Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport,
  • DUT carrières sociales,
  • DEUST métiers de l’animation,
  • Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation population et du sport spécialité animation social-éducative ou culturelle,
  • Licences pro métiers de l’animation sportive, culturelle, sociale, scientifique et technique. 

Des formations comme le BAFA ou le BAFD permettent de travailler dans le secteur de l’animation ou bien de le découvrir. Cela peut être un premier pas dans l’animation pendant les vacances scolaires pour découvrir le métier et voir si vous êtes fait pour celui-ci. 

Un concours local ou national peut être nécessaire pour devenir animateur en milieu hospitalier.

Devenir animateur : pourquoi opter pour le régime de l'auto-entrepreneur ?

Vous pouvez tout à fait être animateur en tant qu’auto-entrepreneur. D’ailleurs ce statut permet de cumuler plusieurs activités ce qui peut être intéressant quand vous êtes animateur avec plusieurs temps partiels ou quand vous êtes salarié ou étudiant. La micro-entreprise est très simple à créer, une simple déclaration à remplir auprès du Centre des Formalités des Entreprises ! Vous profitez également d’avantages fiscaux et sociaux. En effet, le montant de vos cotisations sociales est proportionnel à votre chiffre d’affaires et vous pouvez régler mensuellement ou trimestriellement vos charges. L’auto-entreprise vous fait aussi bénéficier d’une comptabilité légère, de la franchise de TVA et de l’exonération de début d’activité.

A noter : En cas d’absence de recettes, vous ne payez pas de cotisations.

Avec le statut d’auto-entrepreneur, vous bénéficiez d’un régime simplifié pour vos charges sociales. Vous pouvez les payer mensuellement ou trimestriellement. Elles sont calculées proportionnellement à votre chiffre d’affaires réalisé : 22 % de votre chiffre d’affaires. 

L’exonération de début d’activité est une exonération partielle et dégressive des charges sociales pendant les 3 premières années de votre activité.

Bon à savoir : Vous profitez d’une exonération de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) la première année de création de votre auto-entreprise.

Devenir animateur en auto entrepreneur : quelles sont les obligations ?

La principale obligation est celle de respecter un plafond annuel de chiffre d’affaires : 70 000 € HT. Le plafond est de 33 200 € pour bénéficier de la franchise de TVA, c’est-à-dire, pour ne pas facturer de TVA. 

Ce qui donne la situation suivante : 

Chiffre d'affaires HTConséquences
< 33 200 €statut d'auto-entrepreneurfranchise en base de TVA
entre 33 200 et 70 000 €statut d'auto-entrepreneurfacturation de la TVA
> 70 000 €sortie du statut d'auto-entrepreneur

Vous devez également déclarer votre chiffre d’affaires (même nul) mensuellement ou trimestriellement en ligne sur le site : autoentrepreneur.urssaf.fr

Concernant votre imposition, vous devez déclarer annuellement vos revenus. Vous profiterez d’un abattement de 34 % sur votre chiffre d’affaires. Votre revenu imposable (abattement en diminution) sera ajouté à vos autres revenus et soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu

Avec le prélèvement à la source, en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez verser des acomptes mensuellement ou trimestriellement. Ils sont calculés selon votre dernier chiffre d’affaires annuel connu.

Vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire. Ainsi, vous réglez en même temps vos cotisations sociales et votre impôt sur le revenu, mensuellement ou trimestriellement. 

En tant qu’auto-entrepreneur, vous devez tenir un livre des recettes et des achats. Vous devez également établir une facture dès que votre prestation dépasse les 25 € TTC. 

Partenaire de la Fédération Nationale des AutoEntrepreneurs

Des partenaires pour vous accompagner

Tous nos partenaires nous font confiance et sont sélectionnés pour vous vous faciliter la vie.

Partenaires AutoEntrepreneur.net
Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs AutoEntrepreneur.net est partenaire de la Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs