Aide à la personne

Je deviens aide à la personne
en auto entrepreneur

  • Inscription simple et en ligne
  • Obtention garantie du SIRET*
  • Accompagnement personnalisé
  • Dossier traité en 24h
Voir le guide

Le guide pour devenir aide à la personne en auto entrepreneur

Guide complet pour travailler dans les métiers du service à la personne en auto entrepreneur

Aide à la personne

Le secteur des services à la personne est en plein développement depuis quelques années, notamment en raison du vieillissement de la population et de la démocratisation des « petits services ». Bref, on observe une véritable demande pour ces aides à domicile. Si vous envisagez de travailler dans le service à la personne en auto entrepreneur, découvrez tous nos conseils pour mener à bien votre projet !

Travailler dans le service à la personne : de quoi parle-t-on ?

Les services à la personne concernent toutes les activités de services à destination de particuliers.

Les 3 domaines de l’aide à la personne

Voici les 3 secteurs phares où les aides à la personne fleurissent plus particulièrement :

  • Une aide pour la vie familiale : typiquement, la garde d’enfants est l’activité de service à la personne reine tout comme le soutien scolaire.
  • Un coup de main dans la vie quotidienne : une aide à domicile pour les tâches ménagères (ménage et repassage) ou la réalisation de travaux de petit bricolage, de jardinage ou d’entretien.
  • Une assistance pour les personnes âgées ou les personnes dépendantes : par exemple, une aide aux personnes âgées dans leurs déplacements ou une aide au quotidien pour favoriser le maintien à domicile de ces personnes, etc.

En général, ces activités ne sont pas réglementées et ne nécessitent donc pas de conditions particulières pour pouvoir être exercées. 

Les 2 activités exclues

Néanmoins, il n’est pas possible d’exercer sous le régime de l’auto-entreprise 2 types d’activités :

  • L’assistance maternelle à domicile : c’est une activité réglementée qui s’exerce sous le statut de salarié et non d’indépendant.
  • Jardinage : cette activité dépend de la mutuelle sociale agricole (MSA). Il est cependant possible de réaliser de petits travaux de jardinage sous le statut d’auto-entrepreneur.

Côté diplôme, vos clients seront rassurés par la présence d’un diplôme attestant de compétences particulières pour exercer les métiers en question. Par exemple, un CAP petite enfance pour s’occuper de jeunes enfants.

La garde d

Quelles sont les aides pour les auto-entrepreneurs en cette période de pandémie ?

Si votre micro entreprise est déjà en activité, vous avez sûrement subi les conséquences liées à la Covid-19 durant l’année 2020. Les 2 confinements et les couvre-feu ont pu mettre à mal votre société. Forcément, vos clients étant restés à leur domicile, ils ont pu se charger eux même des tâches qui habituellement vous reviennent. De ce fait, cela a pu vous amener à rencontrer des difficultés d’ordre financier.

C’est pour cela que l’État français a mis en place l'aide AFE Covid pour les auto entreprises, afin d’éviter des fermetures définitives, à cause de difficultés de paiement. Cette aide financière est un véritable coup de pouce pour toutes les micro-entreprises en cette période de crise sanitaire. Nous vous invitons à suivre le lien pour en savoir plus à ce sujet. Cela vous permettra de connaître :

  • les conditions pour vous permettre d’en bénéficier
  • les démarches à effectuer auprès de l’URSSAF
  • les délais pour le faire
  • les autres aides cumulables avec l’AFE Covid

Nous pouvons déjà vous dire que vous devez avoir créé votre micro entreprise avant le 1er janvier 2020 et avoir eu un chiffre d'affaires minimum de 1000 euros l’année précédente. Malheureusement, si votre société est plus récente, vous ne pourrez pas en bénéficier. Il faudra également que vous ayez subi une fermeture administrative durant le confinement. Sachez que cette aide financière se monte à environ 500 euros.

Si vous remplissez les critères, vous recevrez la somme une fois que votre dossier aura été vérifié. Si malheureusement, vous ne pouvez en bénéficier, renseignez-vous sur les autres aides possibles. Vous avez peut-être le droit à l’aide financière exceptionnelle classique, l’ACED ou encore le fonds de solidarité. Sachez aussi que les aides sont cumulables avec les allocations familiales, la prime d’activité ou encore l’ARE.

Pourquoi choisir l’auto-entreprise pour l’aide à la personne ?  

L’autoentreprise reste une meilleure option que les autres statuts possibles pour exercer une activité de prestation de services dans le service à la personne.

Des démarches simplifiées et de faibles charges

Avec des cotisations indexées sur le chiffre d’affaires, l’auto-entrepreneur évite les charges sociales trop lourdes d’une société comme une SASU. Le régime de la micro-entreprise est ainsi parfaitement adapté à la prestation de services qui est souvent une activité générant un petit revenu complémentaire annexe à une activité principale.

Bien sûr, si vous envisagez de monter une entreprise pour embaucher des personnes, le statut d’auto-entrepreneur ne sera pas adapté. À savoir aussi, les contraintes administratives et comptables sont assez faibles en auto-entreprise.

En tant que prestataire de services, vous êtes soumis à la limitation de votre chiffre d’affaires à 70 000 € par an. Côté formalité, il faudra vous enregistrer comme auto-entrepreneur auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) dont vous dépendez, selon la nature de l’activité exercée.

Chèque emploi-service ou auto-entreprise ?

Si vous pouvez être payé par divers moyens (virement, chèque, etc.) sachez qu’exercer une activité de service à la personne sous le régime de l’auto-entreprise ne vous empêche pas de vous faire payer en CESU préfinancé. 

En effet, il existe 2 types de chèques emploi-service universels :

  • CESU déclaratif 
  • et CESU préfinancé.

Le CESU déclaratif ne sert pas à vous rémunérer. En revanche, les CESU préfinancés sont un moyen de paiement comme un autre. Ceux-ci peuvent être par exemple délivrés par l’employeur de vos clients.

Les chèques emploi-service ont été créés à l’origine pour favoriser le recours à des petits services entre particuliers en créant un avantage fiscal. Surtout, ils avaient pour but d’éviter le travail au noir pour ce type de services où c’est évidemment assez fréquent… Pour vos clients, les CESU leur permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’une réduction d’impôt de 50 % des sommes engagées.

Adoptez les dispositifs mis en place pour exercer dans la légalité la plus totale.

Un élément à ne pas négliger pour travailler dans le service à la personne : l’agrément

L’agrément simple ou « déclaration »

Les activités de services à la personne bénéficient d’un atout non négligeable qu’il serait dommage de ne pas demander : la possibilité d’obtenir un agrément préfectoral pour l’activité exercée. 

La liste des prestations de services d’aide à la personne pouvant obtenir l’agrément se trouve à l’article D 7231-1 du Code du travail. 

Elle est très large : assistance informatique, livraison de courses, préparation de repas pour une personne âgée, aide dans l’accomplissement de démarches administratives, aide ménagère, etc. C’est intéressant pour vous car vous pourrez ainsi faire bénéficier à vos clients d’avantages fiscaux, à savoir une réduction d’impôt de 50 % ! Voilà un argument commercial de poids !

À noter : cet agrément est facultatif pour exercer dans le secteur de l’aide aux personnes.

L’agrément de qualité 

En revanche, l’agrément de qualité est un agrément obligatoire pour exercer certaines activités. En effet, cet agrément a pour but de valider vos compétences à travailler auprès de publics « fragiles » et vise à protéger les personnes en situation de vulnérabilité. 

Parmi les activités concernées par l’agrément de qualité : 

  • La garde à domicile et l’accompagnement d’enfants de moins de 3 ans dans leurs déplacements,
  • La conduite du véhicule de personnes âgées ou handicapées,
  • L’accompagnement dans les déplacements des personnes âgées ou les personnes handicapées,
  • L’assistance aux personnes âgées ou aux personnes handicapées pour la vie au quotidien ou l’aide à l’insertion sociale.

Pour le demander, rien de plus simple : il faut effectuer une demande en ligne auprès de la DIRECCTE.

L’agrément ne vous sera attribué que si vous remplissez certaines conditions

  • Exclusivité : vous devez vous consacrer à l’activité de prestation de services déclarée.
  • Moyens : vous devez prouver que vous avez les moyens suffisants (financiers, matériels, etc.) pour exercer l’activité en question.
  • Exemplarité : un casier judiciaire vierge est aussi demandé.

Une fois obtenu, l’agrément est valable 5 ans. À noter, l’absence de réponse de l’administration sous un délai de 2 (agrément facultatif) ou 3 mois (agrément obligatoire) vaut accord. 

Pour arrondir vos fins de mois ou pour créer une activité professionnelle à part entière, le service à la personne sous le statut d’auto-entrepreneur permet donc de vous lancer dans cette activité en plein essor. 

Partenaire de la Fédération Nationale des AutoEntrepreneurs

Des partenaires pour vous accompagner

Tous nos partenaires nous font confiance et sont sélectionnés pour vous vous faciliter la vie.

Partenaires AutoEntrepreneur.net
Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs AutoEntrepreneur.net est partenaire de la Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs