Le contrôle fiscal des auto-entrepreneurs
Découvrir le statut

Le contrôle fiscal des auto-entrepreneurs

La procédure, les signaux d'alerte et comment s'y préparer

Le 09/08/2023 par Alex D.

Le statut d'auto-entrepreneur (aujourd’hui micro-entrepreneur), créé en 2009, rencontre un franc succès auprès des travailleurs indépendants. En optant pour ce régime, ils bénéficient en effet d’un cadre fiscal et social simplifié. Néanmoins, tout auto-entrepreneur demeure soumis au contrôle de l’administration fiscale. Or certains d’entre eux négligent leurs obligations comptables et fiscales, s’exposant ainsi à un redressement.

Les Obligations fiscales des auto-entrepreneurs

auto entrepreneur controle fiscal

Les micro-entrepreneurs bénéficient d'un régime micro-fiscal simplifié. Ils n'ont pas à calculer leur bénéfice réel, mais déclarent directement leur chiffre d'affaires. Celui-ci ne doit pas excéder certains plafonds, fixés à 77 700 € pour les activités de services et 188 700 € pour le commerce.

Au-delà de ce seuil, le micro-entrepreneur doit basculer vers le régime réel. Chaque mois ou trimestre, il déclare son chiffre d'affaires et règle un pourcentage forfaitaire au titre des cotisations sociales et de l'impôt sur le revenu. Ce taux varie selon l'activité exercée.

💡 Pour les micro-entrepreneurs comme pour tout autre statut fiscal, bien gérer ses finances est primordial afin de pérenniser son activité !

Par ailleurs, le micro-entrepreneur doit tenir une comptabilité simplifiée. Il s'agit d'un livre-journal des recettes perçues et des dépenses payées. Les factures doivent être numérotées et conservées. Même simplifiée, cette comptabilité demeure obligatoire et peut faire l'objet de vérifications.

Enfin, le micro-entrepreneur reste assujetti à la TVA s'il dépasse certains seuils. Voici un tableau récapitulant les seuils de TVA pour le statut de micro-entrepreneur :

ActivitéSeuil limite de CASeuil majoré de CA
Vente de marchandises91 900 €101 000 €
Prestations de services36 800 €39 100 €

Le micro-entrepreneur ne facture pas de TVA tant qu'il reste en dessous du seuil limite de chiffre d'affaires. Entre ce seuil et le seuil majoré, il peut sur option facturer la TVA. Au-delà du seuil majoré, la facturation de la TVA devient obligatoire.

Cette complexité accrue implique alors une rigueur totale dans la tenue des comptes.

Les risques de contrôle fiscal accru pour les micro-entrepreneurs

Le statut de micro-entrepreneur, encore récent, est sujet à interprétation. Certains points réglementaires demeurent flous, notamment sur les obligations comptables. Cette situation peut conduire l’administration fiscale à exercer un contrôle approfondi.

D’autre part, la tentation est grande pour certains micro-entrepreneurs de minimiser leur chiffre d’affaires déclaré. Ils espèrent ainsi bénéficier d’un avantage concurrentiel en réduisant leurs charges. Toutefois, toute fraude fiscale expose à un redressement sévère.

En outre, le manque de rigueur comptable de nombreux micro-entrepreneurs les place en situation de risque. Beaucoup négligent la tenue correcte de leur livre des recettes, ou la conservation des justificatifs. Pourtant, ce sont des obligations incontournables en cas de contrôle fiscal.

Ainsi, la jeunesse de ce statut, combinée à des négligences courantes, accroît la probabilité de vérification fiscale pour les micro-entrepreneurs. Ceux-ci doivent redoubler de prudence dans la gestion de leur activité.

Comment se préparer à un contrôle fiscal ?

Face à un contrôle fiscal, le micro-entrepreneur doit être en mesure de justifier l’intégralité de son activité et de ses revenus. Une préparation rigoureuse est donc indispensable pour éviter les redressements. Voici les principaux conseils pour se prémunir :

  • Tenir sa comptabilité rigoureusement à jour dans le livre-journal des recettes et dépenses. Ce registre doit tracer l’ensemble des mouvements financiers liés à l’activité. Chaque écriture doit être justifiée par une pièce comptable.
  • Conserver l’intégralité des justificatifs : factures, relevés bancaires, contrats avec les clients... Ces documents permettront d’attester la réalité des recettes et dépenses. Ils doivent être classés et archivés pendant le délai légal.
  • Séparer clairement les mouvements professionnels et personnels sur le compte bancaire. Idéalement ouvrir un compte dédié à l’activité. À défaut, identifier précisément les dépenses privées.
  • En cas de doute, se faire accompagner par un expert-comptable. Un professionnel permettra de bénéficier de conseils avisés et d’être en conformité.
  • Être transparent avec l’administration sur son activité et ses revenus. Ne pas hésiter à fournir des informations complémentaires lors des déclarations. 
  • Veiller à la cohérence entre les déclarations fiscales et sociales. Les informations doivent concorder d’une déclaration à l’autre.
  • Réaliser un suivi analytique des recettes et dépenses. Analyser régulièrement ses résultats par nature de dépense.
  • Consulter régulièrement le site des impôts pour s’informer sur ses obligations. La réglementation évolue, il faut se tenir informé.

Les conséquences d'un redressement fiscal 

Lorsqu'un micro-entrepreneur fait l'objet d'un redressement à l'issue d'un contrôle fiscal, les conséquences peuvent être lourdes.

Tout d'abord, des pénalités financières sont appliquées en cas de mauvaise foi avérée. Leur montant varie selon la gravité des irrégularités constatées. Elles sont fixées en pourcentage des droits éludés.

S'ajoutent à cela des majorations d'impôt sur les sommes dues. Par exemple, 80% en cas d'abus de droit ou de dissimulation d'activité. Ces majorations ont vocation à sanctionner le comportement fiscal répréhensible.

Le micro-entrepreneur devra également s'acquitter du paiement des impôts qu'il n'a pas versés initialement du fait de sa fraude. Il devra reverser les cotisations sociales impayées ou insuffisantes.

Dans les cas les plus graves de fraude fiscale, l'administration peut prononcer la fermeture de l'entreprise individuelle. C'est évidemment le scénario le plus redoutable.

En définitive, tout manquement aux obligations fiscales et comptables peut coûter très cher au micro-entrepreneur indélicat. Mieux vaut prévenir que guérir en adoptant d'emblée une gestion rigoureuse et transparente.

En conclusion, le statut de micro-entrepreneur offre des avantages indéniables en termes de charges et de gestion. Cependant, cela ne dispense aucunement de tenir une comptabilité rigoureuse et transparente.

Les micro-entrepreneurs font l'objet d'un contrôle fiscal accru, du fait des ambiguïtés du régime et des risques de fraude inhérent au statut. La moindre négligence dans la tenue des comptes peut entraîner un redressement douloureux sur le plan financier.

Il est donc capital que chaque micro-entrepreneur maîtrise parfaitement ses obligations comptables, fiscales et sociales. Le recours à un expert-comptable demeure vivement recommandé pour bénéficier d'un accompagnement.

Adopter dès le départ une gestion exemplaire est le meilleur moyen de pérenniser son activité et d'éviter les sanctions de l'administration. Une saine tenue de comptabilité est le gage de la réussite durable d'un micro-entrepreneur.

Le contrôle fiscal des auto-entrepreneurs

Crédits photo : Shutterstock / NW. Gautier

photo auteur

Alex D.

Juriste de formation, je suis désormais rédacteur spécialisé dans le droit des entreprises et auto-entreprises. Je suis là pour démystifier les aspects légaux que vous pourrez rencontrer.
Autres articles
Le guide de l'auto-entrepreneur en 10 questions
Le guide de l'auto-entrepreneur en 10 questions

Le statut d'auto-entrepreneur est une solution flexible et accessible pour exercer une activité de manière indépendante. Cependant, il peut être difficile de s'y retrouver parmi les différentes obligations et démarches...

Le 23/11/2022 dans Découvrir le statut par Paul V.
Pourquoi actualiser votre régime d’auto-entrepreneur ?
Pourquoi actualiser votre régime d’auto-entrepreneur ?

En tant qu'auto-entrepreneur, il est important de maintenir à jour votre régime afin de respecter les obligations légales et de profiter pleinement des avantages offerts par ce statut. Mais que...

Le 26/09/2022 dans Découvrir le statut par Sophie L.
Charges auto entreprise : comment les payer ?
Charges auto entreprise : comment les payer ?

Lorsque l'on est auto-entrepreneur, il est essentiel de savoir comment payer ses charges de manière à préserver sa trésorerie et à gérer au mieux son activité. Les charges de l'auto-entreprise...

Le 31/01/2022 dans Découvrir le statut par Sophie L.
Déclaration de chiffre d'affaires d'auto-entrepreneur : quelle déclaration choisir ?
Déclaration de chiffre d'affaires d'auto-entrepreneur : quelle déclaration choisir ?

La déclaration de chiffre d'affaires est une étape essentielle dans la gestion de votre activité d'auto-entrepreneur. Elle vous permet de déclarer vos revenus et de calculer vos cotisations sociales et...

Le 26/04/2022 dans Découvrir le statut par Alex D.
Le statut d'auto-entrepreneur : une solution adaptée pour les débutants
Le statut d'auto-entrepreneur : une solution adaptée pour les débutants

Nous vous expliquons ici les avantages et les inconvénients de ce statut, pour vous aider à prendre la meilleure décision pour votre activité.

Le 13/07/2023 dans Découvrir le statut par Alex D.
Est-il possible d'être micro-entrepreneur et étudiant étranger ?
Est-il possible d'être micro-entrepreneur et étudiant étranger ?

Le statut d'auto-entrepreneur est particulièrement attractif pour les personnes souhaitant exercer une activité indépendante, qu'elles soient étudiantes, retraitées, salariées ou chômeuses. Mais est-il possible de devenir auto-entrepreneur lorsque l'on est...

Le 28/05/2022 dans Découvrir le statut par Sophie L.
Détail des différents intérêts que procure le statut d’auto entrepreneur
Détail des différents intérêts que procure le statut d’auto entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur offre de nombreux avantages, mais il est parfois difficile de savoir exactement de quoi il retourne. Cet article vous détaillera les différents intérêts que vous pouvez tirer...

Le 05/07/2022 dans Découvrir le statut par Paul V.
L'essentiel de l'auto entreprise
L'essentiel de l'auto entreprise

L'auto entreprise est un statut qui permet aux indépendants de lancer et de gérer leur propre activité de manière simple et souple. Ce statut offre de nombreux avantages, tels que...

Le 14/02/2022 dans Découvrir le statut par Paul V.
Peut-on créer une auto entreprise lorsque l'on fait ses études ?
Peut-on créer une auto entreprise lorsque l'on fait ses études ?

Vous êtes étudiant et vous souhaitez créer votre propre entreprise tout en continuant vos études ? Vous vous demandez si cela est possible ? Dans cet article, nous allons vous...

Le 20/02/2022 dans Devenir auto entrepreneur par Alex D.